Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
11 novembre 2016 5 11 /11 /novembre /2016 13:52

Après avoir constaté le dysfonctionnement des services publics marseillais, j'ai cherché à en comprendre les origines. Il m'a semblé que le clientélisme municipal mis en place par Simon Sabbiani, puis par Gaston Defferre et enfin par Jean Claude Gaudin pouvait expliquer une partie de ces dysfonctionnements. Voici mon travail de recherche sur une des composantes du clientélisme municipal : les relations avec le syndicat FO.

(Introduction de mon mémoire de Master 2 à l'EHESS Marseille : Recherche comparée en Histoire Sociologie et Anthropologie)
Pour plus d'informations contactez moi par mail pour obtenir l'intégralité de ce travail.

 

Les relations entre le syndicat FO des municipaux et la ville de Marseille de Gaston Defferre à Jean-Claude Gaudin.


La singularité de la situation marseillaise permet-elle de comprendre les conséquences d'une relation de dépendance entre une municipalité et un syndicat majoritaire sur le service rendu au public ?

 

 

 

Introduction

 

Sur le plan syndical, Marseille fait figure d'exception. En effet si le taux de syndicalisation en France est extrêmement faible : environ 8 % dans le privé et autour de 16 % dans la fonction publique, il est beaucoup plus élevé à Marseille.  Cette situation s’explique par la forte implantation du syndicat Force Ouvrière  dans la ville.  Au sein du personnel municipal, FO revendique plus de 50% d’adhérents . Ce même syndicat obtient  plus de 55% des voix aux élections professionnelles depuis plus d'un demi-siècle alors que le score national de FO aux élections professionnelles n’est que de 17%. L’implantation du syndicat FO est également manifeste au sein de l'Assistance Publique des Hôpitaux Marseillais (APHM),  de la Sécurité Sociale, du Service d'Assainissement de Marseille (SERAM), de la Société des Eaux Marseillaises (SEM) ou encore d’Airbus hélicoptère.
Enseignant dans les écoles primaires marseillaises depuis dix années, je côtoie à la fois les agents du service public municipal et les parents d’élèves avec lesquels je peux échanger concernant les dysfonctionnements du service public municipal notamment concernant la prise en charge de tous les temps périscolaires (cantine, garderie du matin et du soir, centre de loisirs et étude surveillée) . J’ai pu également constater que ces nombreux dysfonctionnements conduisent de nombreuses familles à se tourner vers les écoles privées.
Il me semblait que la présence manifeste et active du syndicat FO, très fortement représenté au sein de la ville aurait dû aller dans le sens de la défense du service public. Pourtant ces deux constats me sont apparus comme révélateurs d’une contradiction. C’est ce qui m’a conduit à interroger le lien entre la spécificité de la situation syndicale marseillaise et la faiblesse du service public municipal. Je retiens comme définition d’un service public une activité visant à satisfaire un besoin d’intérêt général et répondant à plusieurs principes : le principe d’égalité, le principe de continuité et le principe d’adaptation .
Pour comprendre la force du syndicat FO à Marseille, il faut d'abord resituer l'histoire de la Confédération Générale du Travail (CGT) et celle de la CGT-FO dans le contexte national de l'histoire syndicale française . Depuis sa création en 1948, ce syndicat se réfère à la charte d'Amiens de 1906  pour revendiquer son apolitisme . En effet « la raison d’être de cette confédération, née en 1947-1948 d’une scission de la CGT, trouve son origine dans le refus de la politisation du syndicalisme, entendue à l’époque comme la tutelle du Parti communiste sur la CGT» . Cette scission donne au syndicat Force Ouvrière une assise forte dans sa revendication d'indépendance à l'égard des partis politiques.
Pourtant à Marseille comme dans d'autres villes (Toulouse ou Lille par exemple ) les sections FO vont se rapprocher très fortement de la SFIO  en acceptant de fait une autre tutelle politique. Finalement, alors que le syndicat FO proclame son indépendance à l'égard des partis politiques ; il joue à Marseille un rôle éminemment politique en devenant un soutien électoral au profit de l'exécutif municipal. C’est ce qui va notamment permettre au syndicat d’obtenir des facilités de la part du maire concernant le fonctionnement syndical et des prérogatives concernant l’attribution des promotions ou le recrutement de certains agents. Cet échange de bons procédés entre le syndicat et le maire a souvent été qualifié de système clientéliste que nous entendrons ici comme l'octroi d'une faveur (attribution de promotion, avancement de carrière, recrutement, attribution d'une place en crèche ou d'un logement de fonction) en échange d’un vote et/ou d'un soutien électoral (distribution de tracts, collage d'affiche...).
Le sociologue Michel Peraldi et le journaliste Michel Samson ont consacré en 2005 un chapitre de leur ouvrage à l’étude des relations entretenues par la ville avec le syndicat FO . Ils ont qualifié ces relations de « liaisons dangereuses ». Je vais tenter d’interroger cette relation dix ans plus tard pour essayer d’en comprendre l’évolution et les répercussions sur la société marseillaise.  Je m'appuierai notamment sur la description du monde syndical faite par Pierre Godard et André Donzel en 2014 dans leur ouvrage Eboueurs de Marseille  et j'utiliserai les travaux comparatifs de Cesare Mattina  portant sur le clientélisme.
Afin d’élargir la réflexion, je tenterai de mettre en regard ces approches avec la réflexion de Pierre Rosanvallon  dans Un bon gouvernement proposant un mode de gouvernance et une forme de démocratie idéale.  
J’ai donc choisi d’inscrire ma recherche dans une perspective à la fois historique et sociologique afin d’expliquer la genèse de cette relation et d’en comprendre les conséquences sur la société marseillaise. Pour mener cette recherche, je me suis notamment appuyé sur les archives municipales, sur la presse quotidienne régionale et sur des entretiens individuels ou collectifs, afin d’établir un historique de ces relations.
J'ai mené une série d'entretiens avec des syndicalistes, et des élus :
Chez FO, j’ai rencontré Mme Josette Ventre (secrétaire générale de FO Territoriaux de 1992 à 2003), M. Elie-Claude Argy (secrétaire général de FO Territoriaux de 2003 à 2012), M. Patrice Ayache (secrétaire général adjoint FO CUMPM en poste actuellement), M. Patrick Casse (délégué du personnel FO à l'Alcazar et désormais conservateur à la BMVR de l'Alcazar).

J’ai également rencontré des élus de tous les bords politiques :
 M. Michel Pezet (secrétaire de la section du Parti Socialiste des Bouches du Rhône de 1986 à 1989), M. Philippe San-Marco (secrétaire général de la Ville de Marseille de 1978 à 1981), M. Renaud Muselier (premier adjoint au Maire de Marseille 1995 - 2008), M. Bruno Gilles (maire du quatrième et cinquième arrondissements depuis 1995), M. Eugène Caselli (président de la CUMPM 2008 – 2014), M. Patrick Mennucci (maire du premier et septième arrondissements de  2008 à 2014) et Mme Marie-Arlette Carlotti (députée et conseillère municipale).

Je me suis tourné également vers les observateurs extérieurs de ces relations en interrogeant les responsables des autres syndicats : M. Pierre Godard (représentant le SDU-FSU Ville de Marseille), M. Roger Aymard (secrétaire général du SDU-FSU CUMPM), Mme Jocelyne Cozzolino (secrétaire général UNSA Ville de Marseille), Mme Pascale Longhi et Mme Patricia Zuccharello (secrétaire générale et secrétaire générale adjointe de la CFE-CGC).

J'ai également consulté les archives du cabinet du maire fond W séries 991 recensant les comptes rendus des Comités Techniques Paritaires et des Commissions Autonomes Paritaires pour la période 1989-1996. (991 W 1) ainsi que le dossier 991 W 2 concernant la CGT de 1983 à 1994, le dossier 991 W 3 concernant FO de 1982 à 1994 et le dossier 991 W 4 concernant la CFDT de 1984 à 1994 nécessitant une dérogation pour la communicabilité. Le syndicat FO n'a pas souhaité communiquer ses documents aux archives départementales et n'a pas souhaité m'ouvrir l'accès à ses archives.

Enfin pour compléter cette etude j'ai réalisé des entretiens groupés avec des employées de la ville de Marseille (25 femmes, agents techniques dans les écoles, adhérentes ou non chez FO) et quelques employés à la propreté de la Communauté Urbaine Marseille Provence Métropole.

A l’aide de ces travaux de recherche et de ces entretiens, je me suis demandé comment la mise en place d’une relation clientéliste entre la mairie et le syndicat Force Ouvrière est venue affaiblir la notion de service public à Marseille.

Je décrirai dans un premier temps comment Gaston Defferre s'est appuyé sur le syndicat FO pour affaiblir le parti communiste et la CGT à partir de 1953. Dans un deuxième temps j'expliquerai comment ces relations ont évolué durant une période transitoire sous les mandatures de Robert Vigouroux. Puis j'observerai le renouveau de la relation clientéliste durant les mandatures de Jean-Claude Gaudin. Je comparerai ensuite les gouvernances des deux grandes figures tutélaires de la ville (Gaston Defferre et Jean-Claude Gaudin). Enfin je tenterai de mettre en évidence les conséquences de cette relation étroite sur les services publics marseillais.

 

Repost 0
15 février 2012 3 15 /02 /février /2012 11:16

 

Aprés le changement à tête du syndicat FO (voir le très bon article dans Libé Marseille), c'est une nouvelle annonce importante qui vient d'être faite par MPM ce lundi 13 février :

"Les bennes d'éboueurs vont être contrôlées par des appareils électroniques appelés chronotachygraphe, qui dotés d'un GPS pourront permettre de retracer le temps de travail et le parcours de la benne." 

Comme l'avait proposé une lectrice dans un commentaire en date du 13 janvier.

D'autre part 40 cantonniers supplémentaires vont être  recrutés chaque année durant 2 ou 3 ans.

Les pauses des cantonniers vont être limités à 20 minutes maximum.

Et les éboueurs seront tenus de ramasser ce qui traîne autour des bennes.

voir l'article de la Provence :

http://www.laprovence.com/article/a-la-une/a-mpm-on-ne-plaisante-plus-avec-la-proprete

 

Ces annonces constituent donc une excellente nouvelle, il faudra maintenant veiller à ce  qu'elles soient réellement appliquées.

 

Repost 0
marseille poubelle 2013 - dans Propreté
commenter cet article
22 janvier 2012 7 22 /01 /janvier /2012 09:40

 

Marseille Propre est créé à l’initiative de citoyens de Marseille, excédés par la saleté de la ville et conscients que rien ne pourra se faire à Marseille tant que ce problème ne sera pas réglé ; il est donc inutile d’investir des millions dans la communication et la promotion d’événements comme Marseille 2013 - Capitale de la Culture, si le constat final des touriste reste le même « Marseille est une très belle ville mais comment les Marseillais font-il pour vivre dans une telle saleté ». 

C’est en découvrant l’action menée en justice par Maître Benoit CANDON contre la règle du fini-parti qui autorise les agents à quitter leur travail une fois leurs tâches « accomplies », que ces citoyens entre autres ceux présents sur les réseaux sociaux comme Marseille Ville Propre sur Facebook, décident de se regrouper dans le cadre d’une association loi de 1901 pour donner une existence juridique à leur démarche et engager des actions. 

Tout comme Maître CANDON ils considèrent que la pratique du fini-parti est « illégale » et qu’elle entraîne un « travail bâclé » qui est « une des causes de la saleté de Marseille ». Il s’insurge contre cette coutume qui fait bouillir un grand nombre de marseillais qui méritent de vivre dans de meilleures conditions d’hygiène. Sans compter que cette méthode serait dangereuse pour les agents de nettoyage (dont le taux d’accidents est plus élevé ). 

Dans ce contexte, l’association sous la présidence de Marie COUSTENOBLE qui portera les aspects techniques relatifs aux déchets, s’engage avec Me CANDON dans la procédure d’appel avec toutes celles et ceux qui veulent que Marseille brille à nouveau.

Pour rejoindre le collectif marseille propre, vous pouvez visiter le site : http://marseillepropre.fr/

ou la page facebook :  http://www.facebook.com/Marseille.Propre


Repost 0
marseille-citoyens.fr - dans Propreté
commenter cet article
3 janvier 2012 2 03 /01 /janvier /2012 21:07

Des citoyens du 4è arrondissement, ont décidé de créer une campagne d'affichage à poser sur les crottes de chiens, pour faire réagir les propriétaires de chiens récalcitrants au civisme et les élus.

 

Voici leurs affiches :

Caca partout

Marre des crottes

stop les cacas


Vous souhaitez rejoindre leur action, téléchargez le fichier au format pdf, imprimez ces affiches et cachez ces crottes qu'on ne veut plus voir ! 

Conseil pratique : délicatement poser la feuille sur une crotte fraîche, puis tendrement appuyer avec le pied pour bien faire adhérer. Cela a également le mérite de signaler les crottes aux passants...
Tenez nous au courant de vos expériences.

Pour en savoir plus ou proposer un slogan écrivez nous ou proposez directement votre slogan à :

stoplescrottes@gmail.com

Repost 0
marseille-citoyens.fr - dans Propreté
commenter cet article
14 décembre 2011 3 14 /12 /décembre /2011 09:41

La fabuleuse histoire des poissons de la rue abbé de l’épée (13005)

 

Samedi 3 décembre 2011 en passant dans la rue, je remarque étonné un sac plastique rempli de poissons posé à même le sol au pied de la poubelle pleine au niveau du numéro 52 de la rue abbé de l’épée. Trouvant cette scène étonnante je décide de la photographier.
sac remplis de poissons abbé épée 3 dec 11 poisson abbé épée 3 dec 11
(Veuillez excuser les reflets orangés du flash sur les écailles)

 

Grande est ma surprise quand neuf jours plus tard, le 12 décembre 2011, j’aperçois à nouveau et au même endroit, le même sac plastique et un reste de poisson.

poisson abbe épée 12 dec

 

J'ai donc décidé de suivre les aventures de ces poissons pour voir combien de temps une rue pouvait-elle rester sans être nettoyée !

 

Mercredi 14 décembre 2011 :

Notre cher poisson est toujours là, au même endroit, il a même retrouvé ces compagnons qui étaient cachés un peu plus bas. 

trottoirs 0610trottoirs 0612

 

Si vous vous êtes lié d'amitié avec ce joli poisson et que vous voulez le voir de vos propres yeux, il est encore exposé au n° 52 de la rue abbé de l'épée.

 

Le vendredi 16 décembre au matin  notre ami est encore là :

16 12 11

 

Le samedi 17 décembre, la rue a enfin été nettoyée mais un poisson est toujours là :

17 12 11

 

L'observation continue !

Peut être sera pourra t'il constitué une attraction pour 2013 ?

 

Voici une belle illustration en image du nettoyage des rues à Marseille.

 

Article envoyé le 14 décembre à Monsieur le maire du 5è arrondissement ; pour qu’il transmette aux services concernés ; ainsi qu'une demande de multiplication des conteneurs d'ordures ménagères qui sont pleins tous les soirs dans la rue.

Repost 0
marseille-citoyens.fr - dans Propreté
commenter cet article
27 novembre 2011 7 27 /11 /novembre /2011 16:54

 -Mettre en place une grande campagne de sensibilisation sur le respect de l'espace piéton (affiche, presse, tv locale)

- Rénover les trottoirs et les revêtements des places publiques accueillant des marchés pour faciliter le nettoyage (ex : marché des capucins, place Jean Jaurès, Cour Julien...)

 

Parallèlement mettre en place une grande campagne de terrain avec une brigade de la propreté plus présente dans les rues et qui distribue aux propriétaires de chiens des sacs plastiques avant de verbaliser si nécéssaire.

 

- Supprimer la règle du Fini-Parti

- Recruter les cantonniers et leurs supérieurs en évitant tout copinage politique ou syndical.


- Réformer la collecte des encombrants pour obtenir des passages plus fréquents et travailler en partenariat avec une association d'insertion pour donner une seconde vie aux objets qui pourraient être ensuite donnés, revendus ou réutilisés.


- Utiliser des machines pour nettoyer les trottoirs (y compris les trottoirs étroits)
- Ne plus faire couler de l'eau pendant des heures pour nettoyer les caniveaux sans les balayer.
gaspillage eau de marseille (1)

- Enterrer le plus possible les containers d’ordures ménagères et de tri quand cela est possible.

- Multiplier les sanitaires publics.
- Interdire le dépôt de catalogues publicitaires aux pieds des immeubles.
ab2ep 2nov pas de porte
- Mettre en place un partenariat avec une association du type Emmaüs ou le Secours populaire pour récupérer les vêtements dans des containers prévus à cet effet   disponibles 7j/7 et 24h/24.(voir le site Le Relais.org)

- Mettre des poteaux sur les trottoirs pour empêcher le stationnement sauvage.


- Créer des zones de stationnement pour les 2 roues en priorité dans les rues où les trottoirs sont étroits et permettre ainsi aux piétons d'utiliser les trottoirs.
- Créer des pentes à chaque passage piéton pour faciliter l'accès aux poussettes, aux fauteuils roulants et aux personnes âgées.

- Densifier les cadences des transports en commun pour faciliter les déplacements et ainsi encourager les Marseillais à abandonner leur voiture dans le centre-ville.

- Augmenter le nombre des vélos municipaux et des bornes de stationnement, inciter les marseillais à l'achat de vélo électrique qui corresponde bien au relief de la ville.

- Multiplier les pistes cyclables et les couloirs réservés aux bus

 

 

Il y a sans doute de nombreuses autres idées à recueillir ; j'attends vos commentaires ou suggestions par mail à l'adresse : marseillepoubelle@gmail.com

Repost 0
marseille poubelle 2013 - dans Propreté
commenter cet article
26 novembre 2011 6 26 /11 /novembre /2011 16:08
Bonjour,

Suite à la dégradation sans fin de notre rue Adolphe Thiers ( saleté, sécurité, dégradations.....), nous habitants et commerçants avons commencé à parler entre nous et laisser éclater notre indignation.
Nous avons mis en place une pétition pour dénoncer auprès du maire les faits.
Le succès a été immédiat plus de 120 signatures en 3 jours.
Pour mettre la pression, nous avons bloqué la Rue Thiers et invité le Maire et les médias à venir chercher cette pétition et proposer une solution.
Resultat : un budget de 3 millions d'euros pour la renovation de la rue Thiers avec participation des habitants dans les décisions du projet.
Suite à la médiatisation de notre action, nous avons été rejoints par les autres rues.
Le principal pollueur du quartier est la décharge à ciel ouvert du marché de la plaine.pl. J Jaurés
Actions : 
Pétitions  et courriers de l'ensemble du quartier habitants, commerçants, forains envoyés à tous les élus responsables, préfet y compris.
Devant le succès des pétitions ciblées et le soutien des médias, les décideurs de la ville ont réagi
Resultats : 
Mise en place en septembre d'un responsable de marché ainsi que 3 placiers
Facturation officielle des emplacements au mois 
Presence  de la police nationale et municipale
Contrôle des forains et facturation
 Tout cela pour arriver à exiger des forains de travailler correctement pour empêcher les sacs plastiques de voler et laisser la place aussi propre qu'il ne l'ont trouvée.
Moins de temps  et de moyen pour nettoyer le marché permettra à la MPM de deployer ses agents sur nos rues
MPM doit changer de techniques : ramasser, balayer à sec nos rues , ne plus pousser les déchets en gaspillant des litres d'eau quotidiennement .gaspillage eau de marseille (1)
Nous comptons maintenir la pression pour que tout cela change dans le but de vivre dans un quartier propre et agréable. Dans ce sens nous avons besoin de votre soutien et de votre participation si nous devons engager de nouvelles actions.
N'hésitez pas à faire connaitre ce mouvement à vos voisins
Le mouvement Actionhabitantmarseille
actionhabitantmarseille@yahoo.fr
Repost 0
marseille poubelle 2013 - dans Propreté
commenter cet article
7 novembre 2011 1 07 /11 /novembre /2011 17:59

Si vous constatez qu'un conteneur de tri sélectif est régulièrement plein ou n'est pas réapparu.

ou si le conteneur d'ordure ménagère est cassé ou qu'il déborde régulièrement

il faut appeler au 04 91 99 99 00 (accueil MPM) et demander le service de la collecte des ordures ménagères.

 

Malheureusement il est devenu impossible de les joindre par téléphone depuis un moment, et il ne diffuse aucune adresse mail sur leur site.

Merci de nous écrire si vous connaissez un moyen de jes joindre par mail.

 

Pour joindre le service gérant la brigade de propreté ; il faut composer le 04 88 77 60 50.

 

Repost 0
marseille poubelle 2013 - dans Propreté
commenter cet article
2 novembre 2011 3 02 /11 /novembre /2011 14:27

Marseille détient cette année le reccord de la taxe sur les ordures ménagères la plus chère de France avec une facture s'élevant à 149 € par an et par habitant, soit 33 % de plus que la moyenne nationale. (Source France Info et Marseille Hebdo)

 

Les poubelles les plus chères pour un service aussi déficient comment est-ce possible ?

Dernier exemple en date : mardi 1er novembre, jour férié, le marché a quand même lieu à la Plaine, mais le ramassage des ordures n'a pas lieu. Voici l'état de la place Jean Jaurés le lendemain matin :

 

Comment est-ce possible qu'il n' y est pas adéquation entre les jours de marché et le ramassage des ordures ?

 

13001 0336jjaures 2 nov
plaine 2 nov (2)jean jaurés 2nov

Repost 0
marseille poubelle 2013 - dans Propreté
commenter cet article
3 octobre 2011 1 03 /10 /octobre /2011 17:29

 

Tentons de faire réagir la ville et la collectivité de commune en publiant ici les photos des rues de Marseille.

N'oubliez pas de spécifier la rue, l'arrondissement et la date du cliché.

 

Vous pouvez m'envoyer vos photos par mail à l'adresse suivante : marseillepoubelle@gmail.com
ou les poster directement sur le site Merdeinmarseille

 

 

Rue abbé de l'épée le 18/09/11 13005

 

IMG 0067

 

 

bd chave caisse epargne

 

 

Bd Chave 13005 le 10/10/11 :

 

bd chave

 

 

 

chave 5

 

rue Tivoli 13005 le 10/10/11 :

 

rue tivoli

 

Pour voir toutes les photos : ouvrez les différents albums 

Toutes les photos illustrent l'état des rues de Marseille en centre ville dans une période normale
sans parler des jours de grèves.

 


 

Repost 0

Présentation

  • : marseille-citoyens.fr
  • marseille-citoyens.fr
  • : Faire réagir les Marseillais et les pouvoirs publics à la situation catastrophique des services publics municipaux.
  • Contact

Rechercher